Activités

Publication – Prix des Musées normands 2020

Dans le cadre du « Prix des musées normands », notre association, soutenue par la DRAC Normandie, a le plaisir de récompenser des travaux de thèse et de Master. Le jury, qui s’est réuni le 16 novembre 2020 en visioconférence, a décidé d’attribuer le prix à :

Martin Bostal, L’Histoire face à l’histoire vivante. Expérimentation, représentations et médiation à travers la pratique de la reconstitution historique du Moyen Âge, thèse en histoire et archéologie du Moyen Âge, sous la direction de Luc Bourgeois, Université de Caen Normandie, 2020 Découvrir ici un article résumant sa thèse

Manon Leblond, Les dépôts monétaires de l’âge du Fer à la fin de l’Empire romain en Normandie occidentale : actualisation et inventaire provisoire, mémoire de master 2 Histoire parcours Archéologie, sous la direction de Pierre-Marie Guihard et Luc Bourgeois, Université de Caen Normandie, 2020 Découvrir ici la présentation de son travail

Julie Garnier, La représentation des animaux de chasse dans la Tapisserie de Bayeux,
entre histoire et numérique, mémoire de master 1 Histoire & Patrimoine, sous la direction de Mme Laurence Jean-Marie, Université de Caen Normandie, 2020 Découvrir ici une présentation de son mémoire

Publication – Prix des Musées normands 2019

Dans le cadre du « Prix des musées normands », notre association, soutenue par la DRAC Normandie, a le plaisir de récompenser des travaux de thèse et de Master 2. Le jury, qui s’est réuni le 24 septembre 2019 au musée de Trouville, a décidé d’attribuer le prix à :

Danièle Vial, Les méduses : histoire de leur classification, de leurs moyens d’étude et de leur représentation, de l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, doctorat, Lyon I, 2018 Découvrir ici un article résumant son propos et consultez ici l’intégralité de sa thèse.

Jonas Le Mort, Étude d’un Metriorhynchus provenant des falaises des Vaches Noires, master 2, Rennes I, 2019 Découvrir ici une présentation de son mémoire

Malina Robert, Le mobilier des contextes funéraires de Juliobona (Lillebonne, Seine-Maritime). Contribution à l’étude de l’instrumentum romain de l’estuaire de la Seine, master 2, université de Nantes, 2016 Découvrir ici la présentation de son travail

Publication – Prix des Musées normands 2018

Dans le cadre du « Prix des musées normands », notre association, soutenue par la DRAC Normandie, a eu le plaisir de récompenser des travaux de thèse et de Master 2:

  • Marie-Clémence Régnier, Vies encloses, demeures écloses. Le grand écrivain français en sa maison-musée (1879-1937), Doctorat en littérature française, université Paris-Sorbonne : Découvrez ici un article résumant son propos
  • Charlotte André, Étude d’une vertèbre de dinosaure sauropode trouvée dans le Jurassique supérieur (Kimméridgien) de Cricquebeuf, Double Master STPE (Sciences de la Terre, des Planètes et de l’Environnement) encadré par l’université de Lille (France) et l’université d’Uppsala (Suède) : Découvrez ici un article résumant son propos
  • Aénora Le Belleguic-Chassagne, La place des attachés territoriaux de conservation du patrimoine au sein des établissements muséaux, Master 2 Arts, Lettres, Langues. Master muséologie, muséo-expographie, Université de Lille : Découvrez ici un article résumant son propos

 

Décès de notre collègue Jean-Jacques Berteaux

Nous apprenons le décès de notre collègue Jean-Jacques Bertaux.

Il est né en 1933, à Cherbourg (Manche). Ses études le conduisent à Caen, en 1952, alors que le musée de Normandie fondé en 1946 est encore hébergé dans des baraquements provisoires. Après une mission à l’inventaire des monuments historiques, Jean-Jacques Bertaux devient assistant au musée en 1962, l’année même de la première ouverture au public. Il y conduira toute sa carrière et en sera le directeur de 1982 à 1998.

Très impliqué dans la vie de l’AGCCPF, il fut président de la section fédérée Basse-Normandie, vice-président de l’AGCCPF dont il assura la présidence à partir de 1989. Il entraîna l’association dans les travaux préparatoires qui donnèrent naissance aux statuts des conservateurs ainsi qu’aux réflexions sur les premiers projets de loi sur les musées qui ne purent malheureusement aboutir. Il s’était beaucoup attaché à associer les sections fédérées au conseil d’administration national.

En 2009 Jean-Jacques Bertaux publiait le manuscrit du journal de route du musée, document unique sur un projet en devenir entre 1946 et 1956.

Nous transmettons à ses proches nos très sincères condoléances.